« Un geste de dernière minute pour les électeurs qui refusent de voter »

Article publié par Bethany Joy Lenz le 8 Novembre 2016

pankhurst
Le 14 Juillet 1919 Amelia Himes Walker a été arrêtée et emprisonnée pour avoir manifesté devant la Maison Blanche. Elle faisait partie des 16 femmes arrêtées ce jour-là et punies pour « bloquer la circulation. » Elle était la seule parmi 218 femmes qui ont été arrêtés au cours de cette année.

Aujourd’hui vous êtes probablement (espérons-le) en train de faire la queue en ce moment, en attendant de voter, mais si ce n’est pas le cas. Si vous refusez de voter car vous n’aimez pas les candidats… Je vous comprends.

Un article qui a été publié dans le New York Magazine à la mi-Octobre, a interrogé 6 femmes pour savoir pourquoi elles n’iraient pas voter pour les élections présidentielles de cette année.

“Les deux candidats ont leur propre supporters, bien sûr, mais quand les Américains iront dans les isoloirs pour voter soit pour Donald Trump soit pour Hillary Clinton le 8 Novembre, certains choisirons « le moins diabolique » – quoique ça veuille dire pour eux, » dit l’article. Ce que disent les six femmes, c’est que puisqu’elles ne sont pas d’accord avec les deux candidats, pourquoi prendre la peine de voter tout simplement?

C’est un sujet courant. J’ai envisagé de faire la même chose, mais ma conscience n’arrêtait pas de cogner à ma porte. Tout le monde n’arrêtait pas de dire « tu as un droit, tu as une obligation! » Mais POURQUOI? Voici de quoi mettre ça en perspective:

En Janvier 1919, découragées par une opposition ininterrompue à un amendement sur le droit de vote (seuls les hommes étaient autorisés à voter), les suffragettes [NDLR: des militantes] n’ont eu d’autre choix que de commencer une opposition extrême. Elles ont commencé à manifester devant les portes de la Maison Blanche tous les jours, en tant que « sentinelles silencieux ». Dans un premier temps, elles collaient des affiches avec des messages de paix tels que « Mr le Président, qu’allez-vous faire pour le droit de vote des femmes? » et « Combien de temps les femmes doivent-elles attendre pour la Liberté? »

suffragists_parade_down_fifth_avenue_1917dfa89c62a9577203096a94640a67db59 31f7e915e065b31d46ea830c1e13b051

Ce n’est qu’en 1919 qu’un millier de femmes de tout le pays ont rejoint le piquet de grève. Entre Juin et Novembre, 218 contestataires de 26 états ont été arrêtées et inculpées pour avoir « bloquer la circulation su la chaussée ». Parmi celles qui ont été arrêtées, 97 ont passé du temps soit à l’hospice Occoquan en Virginie soit à la prison de la province de Columbia. Les conditions dans les deux prisons étaient scandaleuses: sales, surpeuplées, des cellules mal équipées, pas ventilées et froides l’hiver. Les suffragettes ont fait des grèves de la faim pour demander des droits pour les prisonniers politiques et elles ont été battues et nourries de force: une intervention douloureuse et violente, et certaines ont été violées.

Avant que le droit de vote des femmes soit gagnée en 1920(et si vous étiez noir- votre vote a été en fait bloqué jusqu’en 1965!) plusieurs femmes ont été battues et violées. POUR VOUS. Pour que vous puissiez faire entendre vos opinions et faire une différence. On a une responsabilité- Les femmes, vous devez voter car vous avez une dette pour les libertés dont vous profitez. Elles ne sont pas arrivées par hasard, mais elles peuvent disparaître beaucoup plus facilement qu’elles ont été gagnées.

Votre vie est ce qu’elle est aujourd’hui grâce à des épreuves immenses qui ont été endurées par ceux des générations avant vous. Maintenant c’est l’heure. Les femmes ont été battues, violées, nourries de force pa des tubes fourrés dans leur gorge, elles sont restées devant la Maison Blanche pendant des jours et des jours, ont été arrêtées, cachées de leurs familles et de leurs maris, ont été maltraitées chez elle, et ont été incarcérées.

POUR VOUS.

suffragette_arrest_london_1914-1
Vous pouvez prendre une décision. Je sais que c’est dur de faire confiance aux informations qu’il y a là-dehors mais on doit faire de notre mieux en nous basant sur ce que nous avons, sur ce que notre instinct nous dit, sur les valeurs qui nous sont chères et sur ce que nous sommes prêts à compromettre pour un contexte plus large. Et si vous pensez que c’est trop demandé pour un vote qui ne va pas compter- ce n’est pas vraiment à vous de décider. Vous êtes redevables. Vous pouvez faire la queue et faire défiler votre flux d’actu instagram pendant quelques heures. Vous pouvez attendre dans une pièce étouffante, avoir faim, pendant plus de temps que vous ne l’auriez espéré. Vous pouvez manquer du temps au travail sur votre travail régulé par une commission dans le but de recevoir ce cadeau gagné par du sang, de la sueur et des larmes. Si vous voulez vous regarder dans le miroir demain matin en sachant que vous avez fait la bonne chose (et en sachant que les autres sauront que vous avez fair la bonne chose puisque la participation aux élections est un dossier public), alors vous allez sortir maintenant. S’il vous plaît.

#Votez

(Enrica Barberis a contribué à la rédaction de cet article)

Lire l’article d’origine